Élection des conseillers : le RNI fait main basse sur la chambre haute

Le 5 octobre, l’élection indirecte des 120 membres de la Chambre des conseillers a été dominée par l’alliance gouvernementale RNI-PAM-Istiqlal. Le dernier épisode de la saga électorale 2021 a confirmé la mainmise du trio, dominé par le parti de Aziz Akhannouch, sur l’ensemble de l’échiquier politique.

Par

Aziz Akhannouch. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Aziz Akhannouch, Abdellatif Ouahbi et Nizar Baraka ont de quoi jubiler une fois de plus. Arrivés en tête des Chambres professionnelles, dans les communes, les préfectures, les provinces et les régions, les voilà vainqueurs des ultimes élections de 2021 à la Chambre des conseillers, les deuxièmes du genre après la révision constitutionnelle de 2011 qui a réduit le nombre de membres de la deuxième chambre de 270 à 120 membres.

à lire aussi

Le ministère de l’Intérieur a annoncé les résultats dans la soirée du mardi 5 octobre. On y apprend notamment que le nombre de candidatures soumises à ce scrutin indirect s’élève à 691. La moyenne est d’environ 6 candidatures par siège, avec un taux de participation de 94,86 % pour les représentants des collectivités territoriales, des Chambres professionnelles et du patronat. Moins important, le taux…
article suivant

Premiers téléviseurs à intelligence cognitive au monde - Les téléviseurs Sony BRAVIA XR sont désormais disponibles au Maroc