CGEM-MEDEF, les réseaux de Ssi Aziz et de MHE en force

Une réunion tenue fin août dernier à Paris entre une délégation marocaine de la CGEM et leurs homologues français du MEDEF atteste de la porosité entre membres influents du syndicat des patrons marocains et le RNI. C’était une brochette d’hommes et de femmes du milieu des affaires, des proches de la galaxie Akhannouch et Moulay Hafid Elalamy.

Par

De gauche à droite : le ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy (RNI), le président de la CGEM Chakib Alj, le président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux et le nouveau chef du gouvernement, patron du RNI, Aziz Akhannouch. Crédit: Montage/TelQuel

Le tour de table de cette réunion entre décideurs économiques du Maroc et de la France tenue les 24 et 25 août dernier à Paris illustre l’influence des deux businessmen Aziz Akhannouch et Moulay Hafid Elalamy, tous deux du RNI, concernant les postes clés de la CGEM. Il y avait là Lamia Tazi, DG de Sothema et proche de MHE. Elle préside la Fédération de l’industrie pharmaceutique. Autre présent, le PDG d’Outsourcia et président de la Fédération marocaine de l’externalisation des services, Youssef Chraïbi, et associé du vice-président de la CGEM, Mehdi Tazi.

La holding royale Al Mada “commencerait à prendre ses distances avec la CGEM, devenue trop politisée à son goût”

Zouhair Bennani, le PDG de Label’Vie et associé du président de…
article suivant

L’histoire du Maghreb vus par Laroui