Pourquoi (et comment) Israël veut renforcer l’industrie marocaine de l’armement

Les accords d’Abraham ont entériné la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Un an après, cette coopération s’est étendue à plusieurs domaines, au point d’atteindre celui, très stratégique, de l’armement.

Par

Benny Gantz, ministre israélien de la Défense, le 14 juin 2021. Crédit: Emmanuel Dunand / AFP

Déjà au premier anniversaire des Accords d’Abraham, le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita avait annoncé la visite au Maroc d’une délégation israélienne composée de Amir Peretz, le ministre de l’Économie, et de son homologue de la Défense, Benny Gantz. Seule inconnue, la date de cette visite, qui n’a pas encore été précisée, même si la presse locale la conditionne à la formation du nouveau gouvernement Akhannouch. En attendant, la diplomatie a déjà préparé le terrain de cette future visite. En août dernier, la venue de Yaïr Lapid, le ministre israélien des Affaires étrangères, dans le royaume, avait donné lieu à la signature d’accords dans plusieurs domaines, notamment sur la coopération politique, l’aviation et la culture, avec Nasser Bourita.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid était en visite au Maroc les 11 et 12 août 2021.Crédit: Emmanuel Dunand / AFP

Accords militaires et drones marocains en vue

article suivant

Dernière minute, réorganisation, blocage… Bis repetita pour les Marocains résidant à l’étranger