“Pouvoir et religion au Maroc”, à (re)lire pour comprendre la débâcle du PJD ?

Suite à l’accession du Parti de la justice et du développement (PJD) aux hautes fonctions en 2011, porté par la ferveur du Printemps arabe, Abdelilah Benkirane n’a pas hésité à utiliser cette formule lénifiante, pour exorciser la peur de ses éventuels détracteurs : “L’islam n’est pas la solution, mais il fait partie de la solution”.

Benkirane et les siens ont-ils pour autant réussi à mettre en application cette formule détournée ? Difficile à croire, car, comme l’affirme Hassan Aourid, “l’instrumentalisation de la religion cache un phénomène plus complexe qu’il n’apparaît de prime abord : le rapport ambigu à la modernité”.

C’est que “malgré les subterfuges et les expédients, ce qui est en jeu dans le recours à la religion, c’est à la fois la modernisation de l’Etat et de la société, sans brusquer ni l’un ni l’autre”. C’est dans ce cadre qu’il faut lire la dernière débâcle du PJD aux élections, car le message qu’il porte ne fait plus rêver les foules.

«Pouvoir et religion au Maroc»

Hassan Aourid

85 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Pouvoir et religion au Maroc de Hassan Aourid, éditions La Croisée des chemins (2021).

Commandez ce livre au prix de 85 DH (+ frais d’envoi) sur qitab.ma ou par WhatsApp au 06 71 81 84 60.

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques