Le Beni Ouarain, tapis marocain devenu la “hype” de la déco

Dans les salons des célébrités et des influenceuses, sur Pinterest, dans les maisons de vos amis… Le tapis Beni Ouarain est aujourd’hui partout. Patrimoine de l’artisanat du Moyen Atlas, son succès international a cependant un goût doux amer, entre fierté et récupération culturelle. Enquête sur un bout de laine qui déchaîne les passions et les tendances.

Par

Les motifs des Beni Ouarain, appelés Taâoullite (araignée) ou Tassiwante (faucon), sont fortement inspirés des tatouages de ces travailleuses. Crédit: DR

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais vous n’avez pas pu échapper à son tissage unique. Depuis quelques années, on le voit effectivement partout. Mais d’où vient ce fameux Beni Ouarain ? Quelle est son histoire ?

Un peu d’histoire… et de géographie

Le Moyen Atlas compte une vingtaine de tribus productrices de tapis. On y retrouve les Beni Sadden, les Beni Yacoub, les Aït Sgougou ou bien encore les Marmoucha, pour ne citer que celles-ci. Ces peuples ont chacun leurs signes distinctifs : un tissage qui leur est propre et une façon d’ornementer unique.

Une femme tissant un tapis Beni Ouarain.Crédit: sukhi.fr
Cependant, tous ces tapis ont un point commun, qui les…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés