Rabat-Madrid, vers la fin des frictions sur la ligne ?

Après un printemps marqué par une crise aigüe, les deux capitales affichent la volonté de solder l'héritage de la venue du leader du Polisario en Espagne et d'ouvrir enfin la voie à l'organisation d'une réunion de haut niveau, alpha et oméga des crispations entre les deux pays.

Par

Twitter/Casa Real

Pour la première fois depuis de nombreux mois, le contact entre les deux voisins du Détroit est à nouveau rétabli. Ce mardi 21 septembre, Nasser Bourita s’est entretenu, par téléphone, avec son nouvel homologue espagnol, José Manuel Albares, qui a récemment pris ses fonctions de ministre des Affaires étrangères. Nommé cet été à la faveur d’un remaniement dans le gouvernement espagnol, celui qui remplace Arancha González Laya, visage de la crise hispano-marocaine, serait à l’origine de l’entretien entre les deux ministres, comme le rapportait EFE ce mardi.  Pour l’heure, les détails de l’entretien n’ont toujours pas été révélés par les deux parties. Les deux hommes ont toutefois convenu de se rencontrer prochainement, cette fois-ci en présentiel. Ces derniers jours, les signaux et déclarations…

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques