Abdeslam Bekkali du RNI, nouveau maire de Fès

Abdeslam Bekkali, du Rassemblement national des indépendants (RNI), a été élu, ce 20 septembre, président du Conseil communal de Fès.

Par

Abdeslam Bekkali, maire de Fès. Crédit: Facebook

Abdeslam Bekkali a été porté à la mairie de la capitale spirituelle par 60 voix sur un total de 91, à l’issue d’une session réservée à l’élection du président et des membres du bureau.

La nouvelle équipe s’attellera dès la prise de ses fonctions à la relance des secteurs névralgiques de la ville, notamment l’artisanat et le tourisme, la promotion de l’emploi et de l’attractivité économique de la cité et le renforcement des infrastructures, a souligné le nouveau président du Conseil de la ville, dans une déclaration à la MAP. “Nous resterons constamment à l’écoute des aspirations de la population qui nous a confié les commandes de la ville”, a-t-il assuré.

à lire aussi

Le RNI, le Front des forces démocratiques (FFD), le Parti de l’Istiqlal (PI) et le Parti authenticité et modernité (PAM) sont arrivés en tête aux élections communales à Fès, au titre du triple scrutin du 8 septembre.

Le RNI a obtenu 17 sièges sur les 91 que compte la Commune urbaine de Fès, suivi du FFD et du PI (13 sièges chacun) et du PAM (12). Le PJD s’est classé cinquième avec 10 sièges, talonné par l’USFP (9), le PPS (5), le MP (4), l’AFG, le MDS et le PSU (2 chacun). L’UC et PE ont réussi à glaner 1 siège chacun.

(avec MAP)

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques