Bilal Talidi : “Certains frères défendront Benkirane en expliquant qu’avec lui, le PJD retrouve son ADN”

Une direction démissionnaire au lendemain de la sévère défaite du 8 septembre, des signes de division, Abdelilah Benkirane qui demande des comptes… pour TelQuel, Bilal Talidi fait le point.

Par

Le message de Benkirane était clair : El Othmani doit assumer la responsabilité de la défaite. Crédit: TNIOUNI/TELQUEL

Comment analysez-vous la réaction du PJD aux résultats des élections ?

Bilal Talidi, politologue et membre du conseil national du PJDCrédit: DR
Dans la soirée du 8 septembre, le secrétariat général était supposé présenter des données politiques, et non pas seulement des plaintes sur la non-remise des PV dans certains bureaux de vote. Il fallait faire état de la tendance générale par rapport aux premiers résultats connus. Selon ce qui a été relayé par la direction du parti, l’administration territoriale n’a pas refusé de délivrer tous les PV, mais plutôt la majorité de ceux-ci. Quel était le score du PJD avant que le comptage des voix ne soit définitif  ? En l’absence de PV, cette tendance a pu être faussée.

Comment jugez-vous la réaction de Saâd-Eddine El Othmani ?

Le comportement du secrétaire général était contradictoire. Après avoir fait une déclaration puis…

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques