Covid-19 : le secteur de la grande distribution au Maroc accélère sa digitalisation

Le secteur de la grande distribution au Maroc a connu, depuis le début de la pandémie de Covid-19, une accélération de son processus de digitalisation, ressort-il d’une étude du groupe Sunergia.

Par

DR

Les différentes enseignes ont fait preuve d’une bonne gestion malgré la crise sanitaire avec le lancement de plusieurs applications mobiles, l’arrivée de nouveaux partenariats ou encore l’introduction de caisses libre-service”, indique Sunergia dans son étude intitulée “Top of mind 2021 : notoriété des enseignes de grande distribution au Maroc”.

Marjane se taille la part du lion

Le groupe spécialisé en études de marché, marketing et sondages d’opinion au Maroc et en Afrique a, en outre, fait savoir que le nombre d’enseignes de grande distribution au Maroc a doublé entre 2014 et 2020, ajoutant que les grandes et moyennes surfaces (GMS), supermarchés et hypermarchés, représentent 20 % des parts de marché du secteur en 2020 contre 12 % en 2014.

Marjane est le premier acteur de la grande distribution dans le royaume, avec 45,4 % de parts de marché.

Par ailleurs, l’étude fait ressortir que les acteurs de la grande distribution au Maroc n’ont pas connu d’évolution importante en termes de parts de marché cette année, relevant que l’enseigne Marjane, avec une légère augmentation de 0,8 point, constitue le premier acteur de la grande distribution dans le royaume, avec 45,4 % de parts de marché.

En deuxième position vient LabelVie avec une part de 29,6 %, soit une baisse de 0,5 point par rapport à 2019, tandis que Asswak Assalam n’a connu aucun changement, toujours avec 8,3 % de parts de marché.

BIM progresse

En revanche, “BIM continue sur sa lancée, après avoir connu une croissance substantielle en 2019 et réitère sa progression à hauteur de 1 point en 2020”, souligne la même source.

Et de noter que “la stratégie de BIM consistant en l’ouverture d’un maximum de magasins pour atteindre la rentabilité influe fortement sur ces résultats basés sur les surfaces de ventes en mètres carrés et en aucun cas sur les performances des acteurs du secteur”.

La chaîne de grande distribution turque BIM.Crédit: DR

Sur le plan de la notoriété, l’étude, réalisée sur la base d’un échantillon représentatif de 1017 personnes interrogées du 20 janvier au 21 mars 2021, fait ressortir que le groupe Marjane, avec ses deux enseignes Marjane et Marjane Market, est le premier du classement avec 68 % de citations, suivi de Marjane Market (ex-Acima) avec 4 % des citations.

L’écart est très important avec le second du classement, en l’occurrence le groupe LabelVie (Carrefour, Carrefour Market et Atacadao), qui obtient 19 % des réponses, relève la même source, faisant remarquer que la notoriété de premier rang pour la marque Marjane est ainsi plus de 3 fois supérieure à celle de Carrefour.

Quant à BIM et Aswak Assalam, ils sont en queue de classement et ne sont citées respectivement que par 7 % et 6 % de la population, ajoute Sunergia.

La communication, facteur-clé

D’après cette étude, Marjane “doit vraisemblablement une grande part de sa notoriété à son ancienneté ainsi qu’à son réseau de points de vente comptant plus de 45 % des surfaces de ventes en m2 et plus de 120 magasins dispersés sur plus de 27 villes du royaume”, relevant que la communication est aussi un facteur clé dans le développement de la notoriété.

“Sur les réseaux sociaux, Marjane n’hésite pas à collaborer avec les influenceurs marocains”

Étude Sunergia

“Marjane ne tarit pas d’efforts et multiplie les campagnes de communication. Sur les réseaux sociaux, Marjane n’hésite pas à collaborer avec les influenceurs marocains… En outre, Marjane fait régulièrement des giveaways de produits à ses followers sur les réseaux sociaux”, souligne la même source.

Et de préciser que les résultats ne sont pas égaux dans les différentes régions du royaume, dans la mesure où Marjane est davantage cité par les habitants de l’Oriental, à hauteur de 91 %, ce qui pourrait être expliqué par la présence de Marjane dans les trois villes principales de la région (Nador, Berkane et Oujda), mais aussi par le réseau limité des concurrents.

Le même constat pourrait être fait dans la région Fès-Meknès où le groupe Marjane est présent depuis 2001 avec 5 hypermarchés (72 % des réponses).

Cette étude, qui repose sur le concept de Top-Of-Mind Awareness, permet d’évaluer la notoriété des marques en se focalisant sur la première marque citée ou notoriété de premier rang.

(avec MAP)