À bout de souffle, des salles de sport misent sur la clandestinité en attendant le pass sanitaire

Suite à l’annonce des nouvelles mesures restrictives le 3 août dernier, les représentants des salles de sport ont demandé au chef de gouvernement de rouvrir les salles de sport, en conditionnant leur accès au pass sanitaire. En attendant un retour, certaines d’entre elles, essoufflées par une fermeture de trop, se tournent vers des pratiques clandestines.

Par

Rabat, le 5 août 2020. Les clubs de sport et de fitness avaient brièvement repris leur activité après une longue période d'arrêt à cause de la pandémie, au grand bonheur des sportifs. Crédit: MAP

La fermeture de trop pour les salles de sport ? Au vu de la situation épidémiologique et de la hausse des cas de contamination sur l’ensemble du territoire, le gouvernement décidait, le 3 août dernier, de durcir les mesures restrictives. Couvre-feu à 21 heures, interdiction de déplacement entre les villes, interdiction des rassemblements de plus de 25 personnes, et, entre autres, fermeture des salles de sport. Si ces mesures, bien qu’attendues, n’épargnent presque aucun secteur, cette fois-ci, les professionnels du fitness ont été les premiers à crier leur mécontentement, tout en proposant des alternatives au gouvernement.

Réponse optimiste, mais hésitante

Moins de quinze jours après les annonces du 3 août, l’Association marocaine des professionnels de l’industrie fitness (AMPIF) rencontrait les conseillers du chef de gouvernement ainsi que…

article suivant

Malika Lahnait : “La fermeture brutale des frontières aura un impact extrêmement négatif sur le tourisme”