Mohamed Badine El Yattioui : “Le Maroc a tout intérêt à se positionner dans le conflit politique tunisien”

Le Maroc est-il en train de se positionner de manière stratégique suite aux bouleversements politiques qui secouent la Tunisie ? Éclairages avec Mohamed Badine El Yattioui, professeur de géopolitique à l’Université américaine des Émirats arabes unis.

Par

Pour Mohamed Badine El Yattioui, dans le voyage éclair de Nasser Bourita à Tunis le 27 juillet dernier, il y avait cette volonté de dire “Vous pouvez compter sur le Maroc”.

Crise économique, politique, sanitaire… depuis des mois, la Tunisie est en proie à de nombreux défis que les dirigeants — décriés par une grande partie de la population — n’ont pas su relever. Après des mois de blocages, le président Kaïs Saïed a invoqué la Constitution pour s’octroyer les pleins pouvoirs et suspendre le Parlement, bouleversant l’organisation politique dans un pays régi depuis 2014 par un système parlementaire mixte. Des mesures qui pourraient avoir des conséquences sur la dynamique géopolitique régionale.

à lire aussi

Pour Mohamed Badine El Yattioui, professeur de géopolitique à l’Université américaine des Émirats arabes unis à Dubaï, le Maroc voit dans cette crise une “occasion de se repositionner sur le plan régional, et d’appuyer sa position à la fois de médiateur et de leader”. Entretien.

TelQuel : Comment se positionne le Maroc par rapport aux récents événements en Tunisie ?

Mohamed Badine El Yattioui : Nasser…

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc