“Leur Algérie” de Lina Soualem, une archéologie familiale

Le 7 août dernier, c’est au crépuscule de l’été, après 18 mois de résistance déterminée, que la Cinémathèque de Tanger rouvrait ses salles aux spectateurs. Au programme pour l’occasion, l’avant-première du film “Leur Algérie”, premier long métrage documentaire de la réalisatrice franco-algéro-palestinienne Lina Soualem. Le film sera projeté au grand public à partir du mois de septembre.

Par

Après 62 ans de vie commune, Aïcha et Mabrouk se séparent. L'occasion pour leur petite-fille, Lina Soualem, d'explorer la grande histoire familiale. Crédit: DR

Le film s’ouvre sur des images d’archives familiales tournées par Zinedine Soualem, le père de la réalisatrice. Fast forward au présent, Aïcha et Mabrouk se séparent après 62 ans de vie commune. La nouvelle tombe comme un couperet, et Lina se rend compte qu’elle ne sait pas grand-chose de la vie de ses grands-parents. Elle est alors prise d’une urgence de comprendre et de filmer, de consigner leur mémoire de peur qu’ils ne disparaissent en emportant avec eux leur histoire.

Intime et politique

Face à une histoire criblée de “trous de mémoire”, Lina Soualem explore les souvenirs familiaux.
À travers ce récit intime, la réalisatrice se retrouve à questionner leur rapport aux…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés