Saâd-Eddine El Othmani, l'interview exclusive : “J’ai la conscience tranquille”

On le croyait politique, il se révèle technocrate. 
A l’heure du bilan, le Chef du gouvernement loue 
les réalisations d’un gouvernement “social par excellence”, avec une passion débordante, voire agaçante, pour les chiffres.

Par

YASSINE TOUMI/TELQUEL

Hirak du Rif et de Jerada en 2017, boycott en 2018, crise de la majorité en 2019, Covid-19 en 2020… le mandat de Saâd-Eddine El Othmani à la tête du gouvernement, un poste auquel il n’a jamais vraiment prétendu, a été semé d’embûches. Pour autant, il reste comptable de la performance de son Exécutif et fait… le comptable jusqu’au bout. Le rendez-vous est pris ce 14 juillet à 17h30, quelques heures après la présentation de son bilan devant les conseillers de la deuxième chambre. Le Chef de l’Exécutif reçoit dans sa résidence au quartier des princesses. Après les salamalecs d’usage, Saâd-Eddine El Othmani déroule les réalisations de son gouvernement “social par excellence”, qu’il défend bec et ongles. Une ferveur qu’il va vite abandonner lorsqu’il s’agit d’évoquer son avenir politique à quelques jours de la fin de son mandat, ou bien les crises internes qui ont fissuré le…

article suivant

L’histoire du Maghreb vus par Laroui