La bataille des trois rois : la défaite portugaise à Oued El Makhazine décortiquée

Dans “Les Fables de la mémoire”, Lucette Valensi, historienne, a décelé un sujet d’une grande importance dans l’histoire du Maroc et du Portugal. Aucun des deux pays ne sort indemne de la Bataille des trois rois. Le défi, c’était d’annoncer la défaite aux Portugais, et d’assumer la victoire pour les Marocains. Deux missions délicates pour les uns et les autres.

Par

Dans “Les Fables de la mémoire”, Lucette Valensi, historienne, a décelé un sujet d’une grande importance dans l’histoire du Maroc et du Portugal. Aucun des deux pays ne sort indemne de la Bataille des trois rois. Le défi, c’était d’annoncer la défaite aux Portugais, et d’assumer la victoire pour les Marocains. Deux missions délicates pour les uns et les autres.

«Fables de la mémoire: La glorieuse bataille des Trois Rois (1578)»

Lucette Valensi

140 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Le 4 août 1578. Une date gravée dans l’histoire du Maroc. Une date tragique dans l’histoire du Portugal. “Dernière croisade de la chrétienté, l’expédition d’Afrique fut un désastre pour le Portugal. Celui-ci avait perdu son roi, sa noblesse et son armée. Il perdit aussi son indépendance : Philippe II joignit à la couronne d’Espagne celle du Portugal en 1580, et l’Espagne conserva son contrôle sur le royaume voisin pendant soixante ans. Elle n’eut en revanche plus d’ambitions sur le Maroc, qui sortit enrichi et grandi de cet affrontement qu’il n’avait pas cherché”, voici résumée, en quelques lignes, la Bataille Oued El Makhazine, appelée aussi des Trois rois, qui ne fut pas seulement une bataille, mais une vraie guerre qui s’est déroulée en une journée entre deux armées.

D’un côté, la Marocaine, forte de 30.000 hommes, descendus des tribus et des villes de l’empire chérifien pour combattre les infidèles, et de l’autre, l’armée de Sébastien, jeune roi du Portugal, qui veut conquérir et, pourquoi pas, christianiser le Maroc, ce pays dont il occupe déjà quelques comptoirs sur la côte.

“Grande guerre, dont on ne saurait trop dire l’importance historique, car son issue mit un terme aux visées ibériques sur l’Afrique du Nord, donna au Maroc une puissance qu’il n’avait jamais atteinte, et démontra aux Ottomans que s’ils avaient pu se rendre maîtres de l’Algérie et de la Tunisie, ils devaient renoncer à contrôler le Maroc”, tranche l’auteure de ce livre.

La bataille fut terrible pour les deux camps, les morts se comptaient par milliers, et à leur tête les trois rois engagés dans la bataille, Abdelmalek Saadi, côté Maroc, Al Moutawakil et Sébastien côté Portugal. “Les morts se comptaient par milliers, par milliers les prisonniers qui restèrent captifs au Maroc, attendant d’être rachetés”, l’écho de la défaite est catastrophique au Portugal, encore puissance maritime et coloniale qui règne sur une bonne partie de la planète. D’ailleurs, dans la foulée de cette défaite, elle cédera pratiquement toutes les villes qu’elle occupait sur le territoire marocain, Asilah, Tanger, Sebta, Agadir, El Jadida…

«Fables de la mémoire: La glorieuse bataille des Trois Rois (1578)»

Lucette Valensi

140 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Défaite d’une grande puissance

Le traumatisme au Portugal est tel que les survivants et les témoins ont préféré taire la défaite, au point qu’on disait que Sébastien n’était pas mort mais en fuite. Comment en effet faire admettre au peuple que leur roi, souverain d’un pays qui règne sur quatre continents, Amérique latine (Brésil), Asie (Macao et autres confettis), Afrique (Mozambique, Angola, Cap Vert, Guinée Bissau), puisse subir une défaite aussi cuisante que celle que lui ont infligée les Maures ? “Les rescapés de la bataille ne cherchaient pas à raconter une défaite peu honorable pour eux comme pour toute la noblesse portugaise”, affirme l’historienne.

Lucette Valensi, directrice d’études émérite à l’École des hautes Études en Sciences sociales de Paris, est historienne de l’Islam méditerranéen. Elle est l’auteure de plusieurs livres tournant autour de l’Islam. Pour ces Fables de la mémoire, qu’elle sous-titre La glorieuse bataille des trois rois (1578), souvenirs d’une grande tuerie chez les chrétiens, les musulmans et les juifs, où ses recherches l’ont menée à consulter d’autres historiens et chercheurs, dont la liste impressionne par sa diversité, elle a consulté des dizaines d’ouvrages, tous répertoriés dans une bibliographie interminable. C’est dire le travail qu’elle a accompli pour boucler ce livre d’une richesse extraordinaire, par la diversité de ses sources, de ses analyses, de ses conclusions.

La lecture de cette œuvre terminée, on peut s’interroger, avec l’auteure : la Bataille des trois rois a-t-elle finalement connu des vainqueurs et des vaincus ?

«Fables de la mémoire: La glorieuse bataille des Trois Rois (1578)»

Lucette Valensi

140 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

Fables de la mémoire, de Lucette Valensi, éditions La Croisée des chemins (2021). Commandez ce livre au prix de 140 DH (+ frais d’envoi) sur qitab.ma ou par WhatsApp au 06 71 81 84 60   

article suivant

L'icône James Bond cherche un repreneur