Renouvellement des accords entre Renault et le Maroc, 3 milliards d’euros de sourcing local en 2030

Le groupe Renault Maroc a annoncé mardi le renouvellement des accords qui le lient au Maroc. Le constructeur automobile s’engage désormais à atteindre 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en sourcing local.

Par

Renault Group

Le constructeur automobile Renault a annoncé ce mardi 27 juillet la signature du renouvellement de ses accords avec le Maroc lors d’une conférence de presse organisée à Casablanca. Signée en présence du ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy et du directeur général de Renault Group dans le cadre du plan d’accélération industrielle, cette convention vise à consolider l’écosystème Renault sur la période 2021-2030 en fixant de nouveaux objectifs de développement. La nouvelle feuille de route du groupe porte l’objectif de sourcing local à 2,5 milliards d’euros dès 2025 et cible les 3 milliards d’euros et 80 % de taux d’intégration à terme.

À cette occasion, Renault a notamment affirmé avoir respecté son dernier engagement avec le Maroc, signé le 8 avril 2016, qui visait 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires et 65 % d’intégration locale en 2023.

Projets à haute valeur ajoutée

Le nouvel engagement du constructeur viendra ainsi soutenir l’installation de nouveaux fournisseurs, renforcer les sites déjà existants et soutenir le développement de la filière industrielle marocaine et l’industrialisation des nouveaux projets de véhicules des marques de Renault Group à haute valeur technologique, précise le groupe dans un communiqué.

Pour Moulay Hafid Elalamy, “l’élargissement de l’écosystème Renault répond à deux enjeux majeurs du secteur, à savoir le positionnement du Maroc dans la mobilité électrique et le renforcement du sourcing local”.

Le ministre précise également que l’industrie automobile au Maroc amorce, aujourd’hui, un nouveau tournant de son évolution. Le développement du partenariat avec Renault ouvrant l’écosystème à de nouveaux horizons à forte valeur technologique, en parfaite adéquation avec les objectifs de relance industrielle visant à renforcer la compétitivité industrielle du royaume à l’échelle mondiale.

La cérémonie de présentation des nouveaux objectifs a été également l’occasion de dévoiler la première Dacia Sandero destinée au marché marocain, fabriquée à Casablanca à l’usine Somaca et commercialisée dès septembre prochain.

article suivant

L’histoire du Maghreb vus par Laroui