Affaire Raissouni : la DGAPR dément les propos de la coalition des droits de l'Homme et publie deux vidéos du détenu

La Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion réfute dans un communiqué les propos de la coalition marocaine des associations des droits de l'Homme sur l'affaire Soulaimane Raissouni.

Par

Rachid Tniouni / TelQuel

Nouvelle sortie médiatique de la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR). Dans un communiqué parvenu aux médias ce 19 juillet en réponse à la coalition marocaine des associations des droits de l’Homme, la DGAPR rapporte que les membres de la coalition ont été autorisés à visiter Soulaimane Raissouni à cinq reprises.

La Délégation dit être très étonnée, car les visites ont permis (à la coalition) de s’assurer de la situation réelle du détenu. La DGAPR estime ainsi vouloir lever le doute sur le fait que Soulaimane Raissouni n’aurait jamais eu l’occasion d’interagir et de communiquer avec la coalition, après 100 jours du début de la grève de la faim présumée, plus précisément le 16 juillet 2021” note le communiqué. Et de poursuivre : en publiant cette déclaration, (la coalition) accepte de promouvoir des allégations malveillantes et des mensonges”.

Pour renforcer ses propos, la DGAPR a publié des enregistrements,qui documentent de manière concrète et hors de tout doute raisonnable les mouvements normaux du détenu, après plus de 100 jours de sa prétendue grève”, note le communiqué. Elle poursuit en énumérant une liste d’aliments dont se nourrirait Soulaimane Raissouni tout au long de cette période.

La DGAPR conclut en estimant que le détenu refuse de se rendre à l’hôpital en raison de sa connaissance de son état, car prendre une telle mesure exposerait ses manipulations et le caractère fictif de cette grève de la faim”.

La première vidéo publiée montre un homme chétif, s’apprêtant à prendre une douche dans le couloir menant vers sa cellule. La seconde vidéo montre le même homme accompagné de deux autres personnes, l’une d’entre elles prenant des notes sur un ordinateur portable, dans le même couloir. Il apparait également marchant vers sa cellule à l’aide d’une béquille, pour chercher ce qui semble être un cahier ou un livre. Les deux vidéos, consultées par TelQuel, ne sont pas datées.

article suivant

Aux environs de Casablanca, un nouveau vaccinodrome "smart" et "intégré" pour accélérer la vaccination