Europe du Nord, Etats-Unis... L’industrie marocaine du textile veut diversifier ses marchés

Portée par le rebond de son industrie, l’Association marocaine des industries du textile et de l'habillement (AMITH) zieute son marché national et souhaite conquérir celui du nord de l’Europe et des États-Unis. Une stratégie pour s’affranchir de ses consommateurs traditionnels.

Par

L’industrie marocaine du textile mise sur de nouveaux marchés pour diversifier son portefeuille. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Longtemps suspendue aux crochets de l’Espagne et de la France, l’industrie du textile a décidé de s’émanciper. Elle commence à sortir la tête de l’eau après avoir été mise à mal par la pandémie et l’arrêt des commandes de ses donneurs d’ordre, précisément celles du groupe espagnol Inditex. Cette année, le chiffre d’affaires de janvier à mai se porte bien avec 11.242 millions de dirhams à l’export. À titre de comparaison, il était évalué à 7.636 millions de dirhams sur la même période l’année précédente. Une hausse qui la fait grimper de deux places dans le classement des pays exportateurs de textile vers l’Union européenne. Aujourd’hui en 7e position, elle s’offre par la même occasion la plus belle progression avec une hausse de 23 % des exportations sur la période de janvier à avril des années 2020 et 2021. Des…

article suivant

Wi-Fi 6 Plus : Ultra-rapide, stable, sécurisé… à la découverte du nouveau routeur de Huawei