Développement : à Ouarzazate, le NMD peine à convaincre dans les “territoires oubliés”

Après la livraison de leur rapport, les membres de la CSMD arpentent les régions du royaume pour présenter le résultat de leurs travaux. À Ouarzazate, les orientations préconisées se sont heurtées à des besoins locaux urgents : des routes, des hôpitaux, des écoles.

Par

De gauche à droite, Lakbir Ouhajjou, Ahmed Joumani et Hassan Rachik présentaient le NMD à Ouarzazate le 13 juillet. Crédit: SOUFIANE CHAHID / TELQUEL

Alors que le Maroc vit depuis plusieurs jours une vague de chaleur, à Ouarzazate, les températures atteignent les 41 degrés. Dans la région la plus ensoleillée du royaume, un vent chaud vous brûle le visage. Ces conditions ne découragent pas les membres de la CSMD qui, depuis la publication de leur rapport le 25 mai dernier, ont pris leur bâton de pèlerin pour mobiliser les Marocains autour de leur projet. Ce 13 juillet était le tour de la capitale marocaine du cinéma. Acteurs associatifs, étudiants ou simples citoyens, ils étaient près de soixante-dix à se presser devant la porte du Palais des Congrès pour écouter les propositions de la Commission Benmoussa, et surtout pour faire entendre la voix d’une région qu’ils estiment oubliée par les pouvoirs publics.

Par les Marocains, pour les Marocains

Trois membres de la…

article suivant

Report des activités prévues à l'occasion de la fête du trône