“Je n’aurais jamais imaginé que parler darija me manquerait” : Mouna Berrada Seux, Mlle à Marrakech et les “ghribas de Proust”

Après une décennie à travailler pour divers acteurs de premier plan au Maroc, Mouna Berrada Seux a choisi de revenir vivre à Paris et y a ouvert il y a deux ans Mlle à Marrakech. Une épicerie fine qui invite les curieux au voyage, tout en attirant une clientèle d’expatriés marocains en manque du pays en ces temps de pandémie.

Par

Mouna Berrada Seux, fondatrice à Paris de la boutique "Mademoiselle à Marrakech" (montage : Diaspora).

Née en 1986 à Rabat, Mouna y passe son baccalauréat au lycée français René Descartes. Elle poursuit ses études à la Sorbonne, à Paris, d’abord par un cursus d’histoire et de sciences politiques, puis par un master 1 en communication institutionnelle.

Lorsqu’elle s’installe à Casablanca, en 2009, c’est pour rejoindre une agence de communication et événementiel institutionnel de la place (Capital Events), en tant que chargée de projet junior. Elle passe ensuite par le groupe Par3 Com, par la Société marocaine des tabacs et par Uber, qui se lançait alors dans le royaume.

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc