Le journaliste Souleimaine Raissouni condamné à cinq ans de prison ferme

Le journaliste a été condamné à cinq ans de prison ferme pour «attentat à la pudeur avec violence et séquestration» par la cour d’appel de Casablanca. Souleimane Raissouni avait été placé en détention préventive en mai 2020.

Par

Soulaimane Raissouni est en détention préventive depuis le 25 mai 2020. le journaliste qui “cherche à tromper l’opinion publique en observant une pseudo-grève de la faim”, alors “qu’il suit en réalité une diète” Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Le verdict est tombé dans l’affaire Souleimaine Raissouni. La cour d’appel de Casablanca a condamné, ce 9 juillet, le journaliste à une peine de cinq ans de prison ferme. Souleimane Raissouni a été placé en détention préventive en mai 2020 après avoir été accusé «d’attentat à la pudeur avec violence et séquestration». Le journaliste n’a pas assisté à la dernière audience de son procès après avoir refusé de se présenter à la prononciation du verdict.

L’arrestation de Soulaimane Raissouni intervenait suite à une publication d’un activiste de la communauté LGBT dans laquelle le journaliste est accusé  de “lui avoir sauté dessus” et d’avoir “profité de sa faiblesse et de sa santé morale pour assouvir ses désirs sexuels”. Une agression qui remonterait à fin 2018. L’audience, ainsi que la détention, du journaliste avait été marquée par de nombreuses discussions autour de son état de santé notamment affecté par une grève de la faim longue de plus de trois mois.

article suivant

Reprise des vols directs entre le Canada et le Maroc