Dr Imane Kendili : “Pas un jour ne passe sans qu'on ait des consultations pour addictions aux jeux vidéos”

La Chine vient d’annoncer l’utilisation de la reconnaissance faciale pour éviter l’addiction aux jeux vidéo chez les enfants. Au Maroc, le Dr Imane Kendili, psychiatre et addictologue, s’inquiète face au nombre croissant des addictions aux jeux vidéo à cause de la pandémie. Entretien. 

Par

Sean Do / Unsplash

TelQuel : Avez-vous remarqué une augmentation des addictions chez les joueurs de jeux vidéo à cause du Covid-19 ? 

Dr Imane Kendili : Oui, c’est indéniable, la pandémie a eu des conséquences irréversibles chez les consommateurs de jeux vidéo, notamment chez les plus jeunes. Depuis le début de la pandémie, il ne se passe pas une journée sans qu’on ait des consultations pour des addictions liées aux jeux vidéos. C’était moins fréquent avant. C’est surtout le confinement avec l’enseignement à distance qui a accru les addictions. Cela s’est caractérisé par un accès aux écrans plus important qu’en temps normal. Mais de nombreux élèves se sont détournés des cours en ligne au profit des jeux vidéos. Souvent, les parents étaient trop occupés et n’ont pas eu le réflexe…

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité