Un présumé hacker arrêté au Maroc après deux ans d'enquête

Interpol a annoncé avoir arrêté un présumé hacker au Maroc, grâce à une enquête menée en collaboration avec la police marocaine et un groupe spécialisé dans la cybersécurité.

Par

AFP

Fraude, phishing (technique de fraude sur Internet pour obtenir des données personnelles), kits de fichage… Il signait ses attaques sous le nom de Dr Hex et aurait fait des milliers de victimes. Ce 6 juillet, Interpol a annoncé avoir arrêté un cybercriminel présumé prolifique” au Maroc. C’est le résultat d’une enquête menée conjointement par Interpol, la police marocaine et le Groupe -IB, spécialisé dans la cybersécurité.

D’après le groupe privé, l’homme aurait attaqué 134 sites entre 2009 et 2018. Parmi les sociétés ciblées, des sociétés de communication francophones, des banques et des sociétés multinationales.

Le suspect aurait également aidé à développer des kits de fichage et de phishing, qui ont ensuite été vendus à d’autres personnes via des forums en ligne pour leur permettre de faciliter des campagnes malveillantes similaires contre les victimes”, détaille le communiqué de l’organisation internationale de police criminelle.

Pour Stephen Kavanagh, directeur exécutif des services de police d’Interpol, l’affaire met en évidence la menace posée par la cybercriminalité dans le monde entier”. Le suspect qui a été appréhendé fait, pour l’instant, toujours l’objet d’une enquête.

article suivant

Reprise des vols directs entre le Canada et le Maroc