Rabia El Alama, la bonne fée des Américains au Maroc

Directrice générale de la Chambre de commerce américaine au Maroc, Rabia El Alama aide depuis trente ans les entreprises marocaines et américaines à étendre leurs activités et à accéder à de nouvelles opportunités sur les deux continents.

Par

DR

Une passion

C’est avant tout une passion pour les relations maroco-américaines qui conduit Rabia El Alama en 1990 à la direction générale de la Chambre de commerce américaine au Maroc (AmCham), un poste qu’elle ne quittera plus. Après l’obtention en 1985 de son baccalauréat scientifique à Safi, elle rejoint l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE) à Casablanca où elle opte pour des études en finances. Diplômée en 1989, elle démarre sa carrière en tant qu’auditeure à l’ONA, avant de faire le choix de réorienter sa carrière vers des missions porteuses de sens. Elle rejoint l’AmCham un an plus tard, où elle a pour mission d’attirer les investisseurs américains et d’accompagner leur implantation au royaume.

Apprendre un jour, apprendre toujours

Rabia El Alama
“Le programme d’études International Visitors m’a permis de visiter une dizaine d’États américains où j’ai pu rencontrer des patrons…
article suivant

Wi-Fi 6 Plus : Ultra-rapide, stable, sécurisé… à la découverte du nouveau routeur de Huawei