Ghita Lahlou : “Le télétravail a permis de sauver plusieurs milliers d’emplois en quelques mois”

Pour Ghita Lahlou, vice-présidente de la CGEM, présidente de la commission capital 
humain et membre de la CSMD,  la mise en place du télétravail doit impérativement prendre en considération le contexte de l’entreprise et la nature de son activité. Interview.

Par

TOUMI/TELQUEL

Certains décrivent le télétravail comme un instrument d’exploitation brouillant les frontières entre vie professionnelle et vie privée, d’autres comme une source d’épanouissement. Dans quel camp vous situez-vous ?

Il y a lieu de préciser que le télétravail n’est pas un nouveau concept et qu’il est utilisé depuis plusieurs années dans plusieurs pays. En effet, grâce aux avancées majeures des TIC, il est devenu possible de travailler partout et à toute heure, en restant en communication et en interaction étroite avec les collègues de travail. Certes, le télétravail n’est pas très répandu au Maroc pour plusieurs raisons, technologiques, culturelles, juridiques… mais la pandémie de Covid-19 a accéléré la marche vers ce mode de travail qui a permis de sauver plusieurs milliers d’emplois en quelques mois et de maintenir, voire améliorer, la productivité des équipes. L’implantation du télétravail doit impérativement obéir à certaines…

article suivant

Vers une accélération de l'approvisionnement en vaccins et un élargissement de la campagne de vaccination aux 25-29 ans