Une association proche du Polisario tente de refaire le “coup” des accords Maroc-Union européenne

À l’origine de l’annulation provisoire de l’accord d’association Maroc-Union européenne, l’association pro-Polisario Western Sahara Campaign UK a demandé l’examen de l’accord d’association entre Rabat et Londres par la justice britannique. Une requête acceptée par celle-ci. Les détails.

Par

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

On prend les mêmes et on recommence. En octobre 2019, le Maroc et le Royaume-Uni signaient un accord d’association en prévision du Brexit, qui a eu effectivement lieu quelques mois plus tard. L’accord signé par les deux royaumes s’inscrivait dans la continuité de celui qui a été ratifié quelques mois plus tôt par le Maroc et l’Union européenne, suite à l’annulation des accords agricoles et des accords de pêche liant Rabat et Bruxelles. Dans ce sens, il reprend les mêmes termes et prévoit également l’accès au marché britannique des produits issus du Sahara.

à lire aussi

Près de deux ans plus tard, cet accord est dénoncé par une ONG britannique, Western Sahara Campaign UK (WSCUK). Son nom est déjà connu de la diplomatie marocaine. Une plainte de cette même association, déposée en 2015, avait été à l’origine d’une annulation provisoire de l’accord de pêche Maroc-UE….
article suivant

OCP : résultat d'exploitation en très forte hausse au premier semestre