Saïd Saâdi : “L’initiative de réforme du Code de la famille doit venir de la société”

À l’origine du Plan d’intégration de la femme dans le développement présenté par le gouvernement d’alternance au début des années 2000, l’ancien secrétaire d’Etat chargé de la Protection sociale, de la famille et de l’enfance revient sur la controverse qui a donné naissance en 2004 à la Moudawana.

Par et

Manifestation appelant à l'égalité des sexes à l'occasion de la Journée internationale de la femme à Rabat, le 8 mars 2015 Crédit: FADEL SENNA/ AFP

L’opposition politique a empêché l’adoption du Plan d’action pour l’intégration de la femme (PANIFD) au développement. Quel rôle a joué ce plan dans la mise en place du nouveau Code de la famille ?

Mohammed Saïd Saadi.Crédit: YASSINE TOUMI/TELQUEL
Si l’opposition a gelé l’adoption du plan d’intégration des femmes dans le modèle de développement élaboré par le gouvernement d’alternance, nous avons cependant réussi à mettre en application les aspects qui ne posaient pas problème, comme la scolarisation des filles dans le monde rural, les progrès en matière de santé maternelle ou encore l’habilitation politique des femmes. Cela a donné naissance en 2002 au registre national réservé aux candidates femmes. Une première. C’est donc à travers ce plan que nous avons initié la réforme,…
article suivant

Aux environs de Casablanca, un nouveau vaccinodrome "smart" et "intégré" pour accélérer la vaccination