Noureddine Moudiane : “Certains en sont arrivés au point de pleurer pour que je me représente aux législatives ”

DR

Smyet bak ?

Omar Ahmed.

Smyet mok ?

Aïcha Chouaib.

Nimirou d’la carte ?

R54774.

Comment se passe la fin de mandat dans votre fief électoral des Beni Amart ?

A vrai dire, je suis très fatigué après cinq mandats consécutifs de dur labeur. Je fais la navette depuis 25 ans entre ma commune des Beni Amart, Al Hoceïma, Fès où je suis professeur de droit, Rabat pour le parlement, et Tanger où je préside la section régionale du parti.

Comptez-vous briguer un sixième mandat de député ?

J’ai annoncé ne plus courir derrière les élections, et j’ai quitté l’arène. Mais les camarades ont insisté sur ma candidature pour plusieurs considérations. Certains en sont arrivés au point de pleurer. C’est une expérience coûteuse financièrement, socialement pour ma famille, et moralement lorsqu’on veut sérieusement faire de la politique. C’est ce sérieux qui m’a valu la confiance des électeurs et de ceux qui adhèrent à ma candidature.

Quelles sont ces considérations lacrymales ?

La crédibilité, l’altruisme, et le fait de tuer son ego. Tout cela a…

article suivant

Qui de Nizar Baraka ou de Chakib Benmoussa assurera le suivi du nouveau modèle de développement ?