Dans la bibliothèque de Othman Naciri

Le cinéaste Othman Naciri, réalisateur de “Saga, l’histoire des hommes qui ne reviennent jamais” (2014), nous présente quatre livres de sa bibliothèque.

Par

Othman Naciri
Othman Naciri. Crédit: DR

Le cinéaste Othman Naciri, réalisateur de “Saga, l’histoire des hommes qui ne reviennent jamais” (2014), nous présente quatre livres de sa bibliothèque.

1. Un goût de rouille et d’os, de Craig Davidson

Un goût de rouille et d’os, de Craig Davidson
Un goût de rouille et d’os, de Craig Davidson, éd. Albin Michel, 2005.
“Un livre choral et avant-gardiste par un écrivain canadien encore très jeune à l’époque de la parution de l’ouvrage, et qui expérimente avec une liberté de ton et un style novateur, de nouvelles formes de récits. Une plume vive, vierge, incisive et presque intuitive fait se croiser huit récits parfois fantaisistes, mais toujours profondément humains. Il palpe et sonde là où la fragilité grandit, et écoute ses propres personnages comme pour leur demander de l’inspirer, de le guider, abattant au passage tous les filtres et les codes stylistiques convenus. L’une de ces huit nouvelles a été adaptée par Jacques Audiard au cinéma.”  

2. Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson

article suivant

Maroc-Espagne : ce que pense la diplomatie marocaine de la résolution du parlement européen