À l’université Al Akhawayn, la suspension d’une aide américaine révèle un mal plus profond

Un des financements américains d’Al Akhawayn a été suspendu le 3 juin. En cause, des cas d’agressions sexuelles et harcèlement au sein de l’université, et des “lacunes” dans la réponse de la direction. Une information dévoilée par Aaron Ashby, ancien professeur à AUI, qui raconte à TelQuel le licenciement expéditif dont il a fait les frais en janvier et l’ambiance “rétrograde” qui règne au sein de l’université. Cette dernière a répliqué par communiqué ce 9 juin.

Par

Le campus d'Al Akhawayn, à Ifrane. Crédit: aui.ma

Un examen récent de l’université Al Akhawayn à Ifrane a révélé des allégations de lacunes dans la réponse de l’université aux rapports d’agression sexuelle et de harcèlement”, commence le courriel du département américain adressé aux ressortissants américains au sein de l’université, le jeudi 3 juin. Une communication authentifiée par une source autorisée au sein de l’ambassade américaine. En conséquence de ces allégations émanant “de plusieurs étudiants, membres du personnel et du corps professoral”, le département américain annonce dans la même communication la suspension d’une subvention de 1,2 million de dollars versée à Al Akhawayn University (AUI) dès août 2020 par le Middle East Partnership Initiative…

article suivant

Qui est Chouhaid Nasr, le nouveau patron de Veolia Maroc ?