Élections 2021 : les programmes électoraux à l’épreuve du nouveau modèle de développement

Comment les partis comptent-ils intégrer les recommandations issues du rapport de la CSMD à trois mois des élections ? 
Focus sur les déclarations d’intention des uns et des autres.

Par

Le rapport général de la CSMD, présenté au roi le 25 mai, va-t-il obliger les partis à revoir leur offre politique? Crédit: RACHID TNIOUNI/TELQUEL

Depuis le 25 mai, le rapport général de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) remis au roi a obligé les partis à revoir leur offre politique. D’autant que le rapport se projette sur deux décennies. À la tête d’une majorité non acquise à sa cause, le Parti de la justice et du développement (PJD) n’a pas encore dévoilé de programme électoral. Le 28 mai à Rabat, le parti a présenté sa “synthèse d’initiatives politiques et des droits de l’homme” qui s’arrête en 2021, sans allusion à l’avenir proche.

On verra le moment venu

À TelQuel, le patron adjoint du parti, Souleimane Elamrani, déclare, laconique, que “le programme électoral est en cours de préparation”. Deuxième poids lourd de la majorité, le Rassemblement national des indépendants (RNI) de Aziz Akhannouch s’est empressé, le 3 juin à Agadir, d’annoncer cinq engagements électoraux qui feront office de programme du parti. Des promesses largement…

article suivant

L’Orient sonore : le monde arabe vu à travers ses musiques