Ouadi Madih : “Contre le surendettement, il est indispensable de garantir l’éducation financière des consommateurs”

La Fédération nationale des associations du consommateur (FNAC) a récemment partagé les résultats de son étude sur l’endettement des ménages. Son but : comprendre et appréhender le comportement des consommateurs marocains face au surendettement. Le point avec Ouadi Madih, président de la FNAC.

Par

DR

Quels sont les facteurs qui poussent les Marocains à s’endetter?

Dans la pratique, les Marocains ont recours à l’endettement pour subvenir à des besoins urgents, parfois imprévisibles. Selon l’enquête menée, les ménages y ont principalement recours pour couvrir une dette existante ou les dépenses relatives à l’éducation des enfants, et faire face à un équipement ou un achat de véhicule.

Quelles sont les principales causes du surendettement ?

Il faut tout d’abord nuancer entre l’endettement et le surendettement. Quand on s’endette, on prend un crédit pour faire face à une situation particulière. On commence à parler de surendettement lorsqu’on ne peut plus rembourser le crédit. Le surendettement résulte principalement d’un manque d’information et de culture financière du côté du consommateur.

Ouadi Madih
“Nous avons constaté que deux emprunteurs sur…
article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement