Dans la bibliothèque de Moha Souag

Auteur notamment de ‘Nos plus beaux jours’, prix Grand Atlas 2014, et de ‘Mon ex a appelé’ 
(éd. Onze, 2021), Moha Souag nous présente quatre livres de sa bibliothèque.

Par

Moha Souag
Moha Souag. Crédit: DR

Auteur notamment de ‘Nos plus beaux jours’, prix Grand Atlas 2014, et de ‘Mon ex a appelé’ 
(éd. Onze, 2021), Moha Souag nous présente quatre livres de sa bibliothèque.

1. L’Épître du pardon, de Abou Al-Alaa Al-Maari

L’Epître du pardon, de Abou Al-Alaa Al-Maari
L’Épître du pardon, de Abou Al-Alaa Al-Maari, éd. Gallimard, 1984.
“J’ai découvert ce poète du Xe siècle à l’école primaire. J’avoue n’y avoir rien compris au début, mais son style et les thèmes de sa poésie m’ont beaucoup impressionné. Ce n’étaient plus les panégyriques des califes et les descriptions des jardins de leur palais, mais une poésie différente, celle de la vie. J’ai alors cherché à en savoir plus. Je suis tombé sur Rissalat al Ghofran (L’Épître du pardon) et là mon intuition s’est avérée juste. Le voyage où Abou Al-Alaa conduit son lecteur dans les différentes parties du paradis est fabuleux. Il y rencontre plusieurs poètes célèbres et en décrit la vie dans un monde… paradisiaque. Mais ce poète profond et original ne semble pas plaire à…
article suivant

Mineurs non accompagnés : quelle prise en charge psychologique à leur retour au Maroc ?