Nadia El Bouâamri, serial directrice

Avec le renouvellement de son mandat à la tête de l’ISCAE de Casablanca, c’est une nouvelle page qui s’ouvre pour Nadia El Bouâamri, pleine de défis. Mais celle qui a été directrice de grands groupes a tout pour les relever. Portrait.

Par

Nadia El Bouâamri, de retour à la direction de l’ISCAE pour un deuxième mandat. Crédit: DR

A 54 ans, Nadia El Bouâamri n’a connu que des postes à responsabilités dans sa carrière. Une suite logique, car si son ascenseur professionnel a pris le sens de la montée, c’est que la nouvelle directrice de l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE) de Casablanca a bien musclé son CV. Après avoir décroché son diplôme du Cycle normal (quatre ans de formation) à l’ISCAE, elle s’envole pour HEC Montréal où elle opte pour des études de marketing. Mais c’est le virus de l’enseignement qui finit par la piquer. “La découverte de l’enseignement a commencé à HEC Montréal, à un moment où ma vie de jeune mère m’amenait à concilier mes aspirations personnelles et professionnelles de manière plus équilibrée, se souvient Nadia El Bouâamri. Une vraie passion naît alors pour l’enseignement en tant qu’activité et en tant que…

article suivant

Qui de Nizar Baraka ou de Chakib Benmoussa assurera le suivi du nouveau modèle de développement ?