Jeux vidéo : vers une professionnalisation de l’e-sport au Maroc ?

Gains colossaux, adrénaline garantie, l’e-sport fait rêver, y compris au Maroc. Mais l’industrie du gaming reste naissante dans le royaume. Sera-t-il un jour possible d’en faire un métier ?

Par

La pratique régulière de jeux vidéos permet de développer des capacités telles que la compétitivité et le goût du challenge. Crédit: Sean Do / Unsplash

Un pari sur l’avenir. L’e-sport est un business où peu d’acteurs parviennent à tirer leur épingle du jeu. C’est d’autant plus vrai au Maroc, où les pros du gaming se tournent souvent vers l’international. “Il est difficile d’en faire un métier au Maroc”, confirme Youba Hamatou, stratège de l’e-sport business et fondateur de GameSense Agency, une agence de communication spécialisée dans l’e-sport.  

à lire aussi

Une industrie naissante ?

Pour Othmane Guerrou, président de l’association e-sport marocaine MESA, il s’agit ainsi avant tout de structurer le secteur : “Cette industrie en plein développement est toujours en phase de maturité par rapport à d’autres pays comme l’Égypte où l’e-sport est bien structuré grâce à l’existence d’une fédération”, explique-t-il. La mauvaise qualité de connexion au royaume fait partir l’e-sport du mauvais pied. “C’est comme si on demandait de courir un marathon avec un poids de 10…

article suivant

Maroc-Espagne : ce que pense la diplomatie marocaine de la résolution du parlement européen