Kana oua Akhaouatouha : le passé tatoué de Abdelkader Chaoui

Par

Kana oua Akhaouatouha, de Abdelkader Chaoui
Kana oua Akhaouatouha, de Abdelkader Chaoui, éditions Le Fennec (2021).

Ce livre, paru fin 1986, a tout de suite été censuré.

Il fallait bien sûr s’y attendre, les années de plomb battant le rythme de la vie quotidienne des Marocains, une époque où la parole différente était bannie, où toute action incompatible avec la politique du pouvoir était sévèrement punie, où la gauche et la pensée de gauche ou simplement différente étaient une proie de l’oppression.

Kana oua Akhaouatouha, comme son nom ne l’indique pas, n’est pas une œuvre didactique sur la grammaire ou la conjugaison, c’est l’histoire de Abdelkader Chaoui, un homme qui a bataillé pour un Maroc meilleur, à un moment où il fallait se taire, raser les murs et penser tout bas ce que l’on ne pouvait pas dire tout haut.

Kana oua Akhaouatouha, de Abdelkader Chaoui, éditions Le Fennec (2021).

«كان وأخواتها»

عبد القادر الشاوي

30 DH

Livraison à domicile partout au Maroc

 

article suivant

Cannabis : les recommandations du CESE à l’épreuve des réalités socio-économiques