Affaire Hassan Benomar : à Aïn Sebaâ, le député RNI accusé d'avoir “détourné des fonds” pour financer sa campagne électorale

Accusé de “détournement de fonds à des fins électoralistes”, le député RNI et président du conseil d’arrondissement de Aïn Sebaâ, Hassan Benomar, est ciblé par ses élus communaux, le tissu associatif local ainsi que ses opposants au parlement.

Par

Hassan Benomar, député RNI et président du conseil d’arrondissement de Aïn Sebaâ. Crédit: Facebook

La course aux sièges fait rage à Aïn Sebaâ, l’un des plus grands arrondissements de Casablanca. Dans un contexte de tensions politiques, dix conseillers communaux ont déposé une plainte collective le 4 mai contre leur président, Hassan Benomar, révélant l’existence d’un scandale financier estimé en millions de dirhams. La missive, dont TelQuel détient copie, n’a pas été destinée à la justice, mais plutôt au ministre de l’Intérieur, au wali de Casablanca-Settat, au gouverneur de la préfecture de Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi, ainsi qu’au maire de Casablanca.

Appel au fair-play

“Les associations sérieuses ont été exclues parce qu’elles ne servent pas l’agenda politique ou électoral de ceux qui contrôlent les décisions de l’arrondissement”

Extrait de la plainte collective
Les dix élus ont demandé à cet effet une “intervention” afin d’annuler une décision du président qui a accordé un soutien financier de 2 millions de…
article suivant

Qui de Nizar Baraka ou de Chakib Benmoussa assurera le suivi du nouveau modèle de développement ?