Santé : le groupe Akdital prépare son introduction en Bourse

Akdital Holding, premier réseau de cliniques privées au Maroc, prévoit une introduction en Bourse. Cette opération vise à financer son expansion à l’international.

Par

L'Hôpital privé de Casablanca Ain Sebaâ fait partie du groupe. Crédit: Akdital Holding

Le groupe Akdital Holding, spécialisé dans le secteur de la santé, envisage une introduction en Bourse dans les années à venir, a révélé son PDG Rochdi Talib à Bloomberg. Cette opération visera à financer l’expansion du groupe à l’international.

Plus grand acteur privé de santé en Afrique du Nord, Akdital Holding prévoit d’investir 1,5 milliard de dirhams sur la période 2020-2023. “Sept à huit nouvelles cliniques verront le jour dans les prochains mois dans plusieurs villes marocaines”, a annoncé Rochdi Talib à Bloomberg.

“Sept à huit nouvelles cliniques verront le jour dans les prochains mois dans plusieurs villes marocaines”

Rochdi Talib, PDG du groupe

Akdital va doubler sa capacité litière au Maroc pour arriver à 1800 lits d’ici fin 2022, avec la mise en place d’établissements comptant 200 à 270 lits dans toutes les régions du royaume. Selon le PDG, le groupe s’attend à ce que le chiffre d’affaires atteigne cette année 700 millions de dirhams, contre 500 millions de dirhams en 2020.

Détenu à 20 % par le fonds d’investissement Mediterrania Capital Partners, le groupe compte à ce jour un réseau de sept établissements de santé : la clinique Jerrada Oasis, la clinique Ain Borja, le Centre international d’oncologie à Casablanca, la clinique Longchamps, l’hôpital privé Casablanca Ain Sebaâ et l’hôpital privé d’El Jadida. Le 3 mai dernier, Akdital a annoncé l’acquisition de la clinique De Vinci à Casablanca.

à lire aussi

Akdital s’est fait connaître dernièrement en assurant l’accouchement de neuf bébés d’une mère malienne. Cet accouchement hors norme s’est fait dans la clinique Casablanca Ain Borja appartenant au groupe.

article suivant

[Le Scan] Moudawana : pourquoi une réforme s’impose