Alsa vs City Bus, enquête sur une course sans pitié entre transporteurs urbains

Appel d’offres taillé sur mesure, conflit d’intérêt, interventions de hauts responsables… tout serait fait pour consolider la situation dominante d’Alsa, selon ses concurrents. City Bus, via l’Association des transporteurs urbains, critique les méthodes “douteuses” de l’entreprise espagnole.

Par et

DR

Attaques par presse interposée, fuite de documents à destination des médias, accusations. Alsa et City Bus, les deux premiers acteurs du transport urbain, sont en conflit ouvert. L’opérateur marocain refuse d’être discriminé dans les appels d’offres au profit d’Alsa qu’il accuse de pratiques malhonnêtes. City Bus plaide sa cause auprès des autorités à travers l’Association des transporteurs urbains (ATU), vecteur de communication officielle. Pendant ce temps, Alsa s’est muré dans un silence assourdissant en refusant de nous donner sa version des faits. Retour sur une guerre des tranchées sur fond de préférence nationale. “On veut pas de vous à Casablanca”. Cette sentence aurait été lâchée par un responsable d’Alsa à son concurrent City Bus, quelque temps avant le lancement de l’appel d’offres pour la gestion déléguée du transport urbain de la ville blanche. Le dirigeant de l’entreprise espagnole n’aurait pas précisé qui étaient…

article suivant

Restrictions des déplacements de et vers la ville de Fès du 11 au 16 mai