7 questions que vous vous posez sur la dernière réunion du Conseil de sécurité sur le Sahara

Le 21 avril, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunissait pour la première fois de l’année pour discuter des récentes évolutions dans le dossier du Sahara. Un exercice habituellement marqué du sceau du “business as usual” mais qui n’était pas si commun. On vous explique pourquoi en répondant à 7 questions.

Par

Conseil de sécurité de l'ONU. Crédit: Kena Betancur / AFP

1. Pourquoi le Conseil de sécurité s’est-il réuni ? Le Conseil de sécurité s’est réuni le 21 avril pour un bilan de mi-étape dans le cadre du mandat de la Mission des Nations Unies au Sahara (Minurso). Le 30 octobre dernier, l’instance avait adopté la résolution 2548 qui prorogeait d’un an le mandat de la Minurso. Le texte prévoyait également un bilan de mi-étape à l’issue des six premiers mois de la mission. Et c’est ce bilan que le Conseil de sécurité a tenu le 21 avril. 2. Pourquoi cette réunion était importante ? Car elle constituait une sorte de round d’échauffement pour toutes les diplomaties impliquées dans ce dossier. Des pays comme l’Irlande, la Norvège, l’Inde ou encore le Kenya ont intégré le Conseil de sécurité en début…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés