Décès à 59 ans du créateur de mode Alber Elbaz, ex-Lanvin

Le créateur de mode israélien d'origine marocaine Alber Elbaz, qui fut un temps à la tête de la maison de couture française Lanvin, est décédé à l'âge de 59 ans.

Par

Le créateur de mode israélien d'origine marocaine Alber Elbaz salue le public à l'issue du défilé de la collection prêt-à-porter Lanvin 2015 Printemps/Été à Paris, le 25 septembre 2014. Crédit: Patrick Kovarik/AFP

Le monde de la mode est en deuil : le créateur israélo-américain Alber Elbaz, qui fut pendant 14 ans à la tête de la maison Lanvin avant d’en être évincé en 2015, est décédé à l’âge de 59 ans, a annoncé dimanche le groupe de luxe Richemont.

“C’est sous le choc et avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès soudain d’Alber (…) C’était un homme d’une chaleur exceptionnelle et très talentueux, et sa vision si singulière, son sens de la beauté et de l’empathie laisseront une marque indélébile”, a salué son président Johann Rupert dans un communiqué. Les causes de son décès n’ont pas été précisées par cette source.

Reconnaissable à sa silhouette ronde, ses lunettes et son éternel noeud papillon, Alber Elbaz a marqué le monde de la mode par ses petites robes de cocktail, souvent noires, prisées d’actrices hollywoodiennes comme Natalie Portman.

Né en 1961 au Maroc, à Casablanca, il a commencé sa carrière avec le créateur américain Geoffrey Beene à New York avant d’être engagé par Guy Laroche. Il avait ensuite pris la difficile succession de Yves Saint-Laurent pour la ligne prêt-à-porter du couturier français en 1998 avant de rejoindre Lanvin en 2001. “Quand j’ai fini une collection, j’appelle les magasins, pas le musée d’Art moderne”, avait-il dit à Libération en 1998.

A la tête de cette grande maison pendant 14 ans, il a réussi le tour de force de replacer la plus ancienne maison de couture française, fondée par Jeanne Lanvin en 1889 au firmament de la planète mode, lui redonnant succès et notoriété. Il avait également signé une collection capsule en 2010 pour le géant du prêt-à-porter suédois H&M. Il a été évincé de la maison Lanvin en 2015. Un départ brutal qui avait suscité des remous.

Quelques années plus tard, il s’est associé au groupe de luxe suisse Richemont dans le but de créer sa propre griffe “AZ Factory”. “Alber Elbaz le couturier fin, sage et capricieux qui a donné la priorité aux femmes, nous a quittés après trois semaines de lutte contre le Covid”, a indiqué sur Instagram, la papesse de la mode, l’Américaine Suzy Menkes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Suzy Menkes (@suzymenkes)

“Disparition tragique d’Alber Elbaz, grand créateur de mode et grand artiste, intensément attaché au savoir-faire, voulant l’innovation dont il comprenait toute la portée et la nécessité. Il avait tant de talent et aussi du génie. Immense tristesse”, a réagi sur Twitter le président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode, Pascal Morand.

article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains