Sois (l’exploiteur de) toi-même : Thierry Jobard dénonce la folie du “développement personnel”

Libraire excédé, Thierry Jobard pousse un cri d’alarme contre la prolifération décérébrante 
du développement personnel.

Par

Thierry Jobard
Thierry Jobard est libraire à Strasbourg, responsable du rayon Sciences humaines. Crédit: DR

Psychologie positive, spiritualité New Age, PNL, analyse transactionnelle, médiation, hygge, ikigaï, ho’oponopono, hypnose et autohypnose, ennéagramme, sylvothérapie, sans oublier le coloriage”, le libraire français Thierry Jobard fait l’inventaire des multiples tendances des livres de développement personnel (DP) qui depuis plusieurs décennies “produisent un maelström de papier, envahissant et néfaste pour le dos des libraires”, arrondissent leurs fins de mois, et surtout “s’occupent de vous” en “débitant des poncifs”.

Contre le développement personnel
, de Thierry Jobard
Contre le développement personnel
, de Thierry Jobard
, éd. Rue de l’échiquier, collection Les Incisives, 96 p.
C’est justement sur le sens de cette vogue multiforme, qui tend à remplacer les rayons de psychanalyse ou de sciences humaines, qu’il invite à s’interroger. La petite collection “Les Incisives” des éditions Rue de l’échiquier s’enrichit d’un coup de gueule salutaire contre ce tsunami de papier qui vous enjoint de devenir l’entrepreneur de vous-même, contre l’idéologie de “l’exploitation de soi par soi” avec les conséquences…
article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains