Une première au Maroc : bientôt des autotests de dépistage du VIH dans les pharmacies

Des autotests de dépistage du VIH seront bientôt disponibles dans les pharmacies, selon nos informations.

Par

Les autotests se présentent sous la forme d’un test salivaire qui permet de détecter la présence des anticorps du VIH. Crédit: AFP

Il aura fallu deux ans pour que la mise sur le marché des autotests de dépistage du VIH soit effective au Maroc. Après une étude d’acceptabilité du produit menée par l’Association de lutte contre le sida (ALCS) avec 4000 échantillons mis à disposition du Maroc par le Fonds mondial de lutte contre le sida, les autotests viennent de recevoir l’aval du ministère de la Santé pour être commercialisés dans les pharmacies.

Disponibles depuis 2012 aux États-Unis et depuis 2015 en France, ces autotests permettent aux citoyens de diagnostiquer plus facilement la présence du VIH dans leur corps, sans passer par un laboratoire d’analyses.

Un test à 195 dirhams

Test salivaire OraQuick réalisé à Washington, aux États-Unis, en 2006.Crédit: NICHOLAS KAMM / AFP

Au Maroc, c’est la société M2H, spécialisée dans la distribution des produits et équipements de laboratoires, qui a obtenu le marché de l’OraQuick, un kit d’autodépistage du VIH produit par la firme américaine OraSure Technologies, apprend TelQuel auprès du président de M2H, Hicham Lahbabi. “L’idée, c’est d’élargir le scope de dépistage pour toucher le maximum de monde”, nous confie-t-il.

Vendus dans les pharmacies à 195 dirhams, ces autotests se présentent sous la forme d’un test salivaire qui permet de détecter la présence des anticorps du VIH. “Si on trouve ces anticorps, cela veut dire qu’on a le VIH”, explique Hicham Lahbabi.

“Les résultats sont fiables à 99 % et apparaissent au bout de 20 minutes”

Hicham Lahbabi, président de M2H

Concrètement, le kit comporte une spatule qu’il faut passer sur la gencive supérieure et la gencive inférieure, avant de la plonger dans un liquide et d’attendre, comme pour un test de grossesse, l’apparition d’une ou deux barres sur le test. Une barre signifie que vous n’êtes pas atteint du VIH, et deux barres que vous êtes séropositif.

“Les résultats sont fiables à 99 % et apparaissent au bout de 20 minutes”, indique le PDG de M2H, qui assure disposer d’un stock suffisant pour commencer à alimenter les pharmacies. D’autres kits seront mis à disposition du ministère de la Santé et des associations de lutte contre le sida.

900 nouveaux cas par an

En 2018, on estimait à 21.000 le nombre de personnes vivant avec le VIH au Maroc, mais 30 % des cas ne sont pas au courant qu’ils sont séropositifs. Selon l’ALCS, la prévalence du VIH reste faible dans la population générale (0,08 %), mais élevée chez les populations les plus exposées aux risques d’infection (populations clés) : les femmes en situation de prostitution (1,3 %), les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (4,5 %) et les personnes usagères de drogues injectables (7,1 %).

Les nouvelles infections sont estimées à 900 chaque année, dont 67 % se produisent chez les populations clés, et 70 % des femmes sont infectées par leur conjoint.

article suivant

Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Maroc