Myriam Benraad : “En Jordanie, on découvre les tensions et clivages dynastiques au sein de la dynastie hachémite”

La tension en Jordanie était à son comble cette semaine. Des accusations de complot visant le prince Hamzah, demi-frère cadet du roi Abdallah II, ont secoué le pays. Un climat tumultueux qui semble s’être apaisé après que le jeune prince a finalement juré fidélité au roi. Un retour à la normale qui tend à cacher, tant bien que mal, les fractures du royaume hachémite. Décryptage par Myriam Benraad, politologue spécialiste du Moyen-Orient.

Par

Le prince Hamzah a critiqué publiquement l’exercice du pouvoir du roi Abdallah II dans une vidéo envoyée à la BBC. Crédit: ATTILA KISBENEDEK / AFP

Que s’est-il passé en Jordanie ?

La Jordanie a connu un incident au sein de la dynastie hachémite qui, dans un contexte assez calme politiquement, a été synonyme d’une perturbation du pouvoir. Cet incident a aussi été une occasion pour la population jordanienne de découvrir qu’il y a des tensions et des clivages dynastiques autour de la succession entre membres de la famille royale, en l’occurrence entre le roi Abdallah II et son demi-frère le prince Hamzah. Ces tensions n’ont pas duré très longtemps puisqu’il y a eu réconciliation sous forme d’une rencontre et de la quasi-signature d’un serment d’allégeance, qui suit les…

article suivant

Le roi Mohammed VI ordonne l’envoi d’une aide humanitaire au profit de la population palestinienne