Sahara : ces candidats au poste d’envoyé personnel du SG de l’ONU rejetés par l’Algérie 

Nasser Bourita a affirmé que le Polisario, et par extension l’Algérie, 
avait rejeté plusieurs propositions pour la nomination d’un envoyé personnel 
du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara. Mais qui sont ces profils éliminés par Alger ? TelQuel fait le point.

Par

Miroslav Lajčák, Petre Roman, Luís Amado. Crédit: DR

Le processus de résolution politique du conflit du Sahara est bloqué. Près de deux ans après la démission de Horst Köhler de ses fonctions d’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, les discussions entre les parties au conflit sont restées au point mort. Entre-temps, le Maroc a pris le problème à bras-le-corps en déclinant une “politique des consulats” grâce à laquelle les pays soutenant la marocanité du Sahara le manifestent en ouvrant des représentations consulaires dans les villes du sud. Un procédé contesté par le mouvement séparatiste du Polisario et son principal soutien, l’Algérie. C’est dans ce contexte que le Polisario a réclamé une intégration de la RASD à l’ONU, et que la communauté internationale se montre plus pressante sur la désignation d’un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

à lire aussi

Alors…
article suivant

Pass sanitaire, test PCR, certificat médical... les recommandations du CNDH pour remplacer le pass vaccinal