Placés en garde à vue, que risquent les “humoristes” auteurs de la vidéo humiliante et sexiste tournée à Marrakech ?

Suite à la polémique suscitée par la diffusion d’une séquence jugée insultante à l’égard des Marocains, les auteurs de la vidéo ont été placés en garde à vue le 5 avril, avant d’être déférés devant la justice.

Par

L'acteur Brahim Bouhlel dans la vidéo qui a fait polémique. Crédit: Capture d’écran

Ils étaient venus profiter du soleil, et pourraient bien finir leur séjour à l’ombre. Dimanche 4 avril au soir, une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par deux ressortissants franco-algériens et un franco-marocain a provoqué un tonnerre d’indignation sur la Toile, avant que les autorités ne s’emparent de l’affaire. Dans cette séquence tournée à Marrakech, les acteurs franco-algériens Brahim Bouhlel et Hedi Bouchenafa, accompagnés du snapchatteur franco-marocain Zbarbooking, mettent en scène des enfants marocains, les qualifiant en voix off de “bande de fils de p…”. Les trois “humoristes” en tournage à la ville ocre prononcent également des propos dégradants et sexistes envers les femmes marocaines : “Ce que j’aime bien, ici, c’est toutes les p… que je paie 100 dirhams”, fanfaronne Brahim Bouhlel.

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés