Éducation : faut-il contrôler le contenu des programmes de la mission française ?

Suite à la polémique née à la suite d’un exercice raciste et sexiste proposé à des élèves de CM2 de l’école primaire Ernest Renan, 
à Casablanca, le débat est relancé. Débat entre Aziz Nahya, représentant du ministère de l’Education nationale et Clélia Chevrier Kolačko, conseillère de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Maroc.

Par

Aziz Nahya, représentant du ministère de l’Education nationale : “Le contrôle existe déjà sur la base du respect des principes universels communs aux deux systèmes éducatifs”

“La convention qui régit le réseau de l’enseignement français au Maroc dispose que ces établissements doivent dispenser un programme conforme aux normes d’enseignement du pays d’origine. Elle prévoit également l’inspection par les autorités compétentes de ce pays quant à l’enseignement de l’arabe et de l’histoire-géographie marocaine. De plus, le contrôle existe déjà sur la base du respect des principes universels communs aux deux systèmes éducatifs. Cependant, suite à l’incident dans un établissement scolaire du réseau français au Maroc, dont une enseignante a communiqué, à distance, le contenu d’un exercice aux…

article suivant

Cryptomonnaies : Coinbase, la plateforme qui fait exploser la bourse américaine