Débat : affaire Lamjarred, faut-il dissocier l’œuvre de l’artiste ?

La chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris a ordonné, 
le 2 mars, le renvoi de Saâd Lamjarred devant la Cour 
d’assises pour viol aggravé et violence aggravée. Une décision 
qui remet à la Une les divergences de l’opinion publique concernant 
la question de la dissociation, ou non, des œuvres du chanteur 
et des actes dont il est accusé. L'avis du philosophe Jean Zaganiaris et de l'écrivain Driss Jaydane.

Par

TOUMI/TELQUEL

Jean Zaganiaris, professeur de philosophie: “L’artiste est responsable vis-à-vis de lui-même et des autres”

“À première vue, nous pourrions dire que l’art se suffit à lui-même. C’est la thèse de ceux qui se situent dans “l’art pour l’art”. Du moment que l’œuvre s’inscrit dans un registre esthétique, le reste importerait peu. Cela sous-entendrait que l’œuvre puisse être dissociée des actes de l’artiste. Certains contestent cette conception et estiment que les productions artistiques doivent être reliées à la personne qui les a produites. Une chanson, un film, un roman, un tableau, sont élaborés par une personne évoluant au sein de l’espace public…

article suivant

Cryptomonnaies : Coinbase, la plateforme qui fait exploser la bourse américaine