PJD: un quotient électoral sujet à caution

Le vote des lois électorales dans les deux chambres du parlement a donné lieu à une nouvelle crise au sein du PJD, désormais à la tête d’une coalition gouvernementale qui ne partage pas sa vision des prochaines élections.

Par

Point de discorde entre le PJD et l’ensemble des autres partis, le calcul du quotient électoral a bien été amendé. Crédit: TNIOUNI/TELQUEL

Le PJD semble au bord de l’implosion. Esseulé face aux autres partis, dont ceux de sa majorité gouvernementale, le parti islamiste livre une bataille qu’il sait perdue d’avance. Vendredi 5 mars, la Chambre des représentants a approuvé quatre projets de loi relatifs aux prochaines élections. Point de discorde entre le PJD et l’ensemble des autres écuries politiques, le calcul du quotient électoral a bien été amendé. Le changement consiste à le calculer sur la base du nombre d’inscrits sur les listes électorales. Le PJD, faisant cavalier seul, s’est agrippé au mode de calcul tenant compte des bulletins valides uniquement. En vain. L’ancienne méthode lui permettait de rafler plus d’un siège dans les circonscriptions électorales des grandes villes. Ce détail, foncièrement technique, se révèle être un élément-clé des échéances de 2021.

à lire aussi

160 députés de la majorité et de l’opposition ont en effet…
article suivant

Facebook met sur pause une version d'Instagram pour les enfants vivement critiquée