Parlement : combien de sièges faudrait-il attribuer aux MRE ?

Depuis l’ouverture des débats sur la loi organique relative à la Chambre des représentants, plusieurs amendements ont été déposés en faveur du droit de vote et de représentativité des Marocains résidant à l’étranger (MRE). S’il existe un consensus apparent entre les partis politiques sur le fond, des clivages persistent sur la réorganisation des sièges de la première chambre pour garantir des places aux représentants de la diaspora.

Par

Noureddine Mediane, président du Groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme à la Chambre des représentants : “70% des sièges actuels sont occupés par des personnes qui n’ont pas le niveau”

“Nous avons 6 millions de Marocains à l’étranger. Toutes les diasporas sont représentées dans leurs pays d’origine, sauf la diaspora marocaine. Son rôle économique est pourtant clair: 6 milliards de dollars sont transférés au Maroc chaque année. Sur le plan diplomatique, ils sont les seuls à pouvoir contrer les thèses séparatistes sur le terrain. Nous prenons en compte également que la nouvelle génération des Marocains de l’étranger a évolué depuis les années 1960…

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé