Marché du travail : les inégalités de genre ont un coût

Sur le marché de l’emploi, les femmes et les hommes ne sont toujours pas logés à la même enseigne. Selon une analyse de la direction des études et des prévisions financières et d’ONU Femmes, l’accroissement des inégalités liées au genre constitue un manque à gagner énorme pour l’économie nationale.

Par

Une réduction complète de l’écart d’emploi entre les femmes et les hommes induirait une hausse du PIB par habitant de 39,5 %.

Si les discriminations sur le marché du travail ont un coût social, les inégalités de genre ont aussi un coût économique. Selon une récente étude de la direction des études et des prévisions financières du ministère des Finances (DEPF) et ONU Femmes, une réduction complète de l’écart d’emploi entre les femmes et les hommes induirait une hausse du PIB par habitant de 39,5 %. Cette croissance se limiterait à 22,8 % en procédant uniquement à l’élimination des barrières à l’activité des femmes, sans prendre en compte celles empêchant un accès équitable des jeunes filles et des femmes à l’éducation.

Environ 20 % de femmes sur le marché du travail

L’étude relève également que les pays de la région MENA, y compris le Maroc, enregistrent des taux de participation des femmes au marché du travail…

article suivant

L’histoire du Maghreb vus par Laroui